Fdesouche

La perte est inestimable. Près de 25.000 pièces ou œuvres d’art, dont une collection de masques Pende, conservés au Musée national de Gungu, dans l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC), ont entièrement été consumées dans un incendie d’origine inconnue, a-t-on appris samedi de sources locales. «Un trésor national a disparu», a déploré vendredi pour le média congolais 7sur7 le député Franck Gatola Mungiela.

Les œuvres d’art qui étaient dans ce musée, notamment les célèbres masques de la tribu Pende, datent les uns de 1890, d’autres de 1900, d’autres encore de 1925», a affirmé à l’AFP Joachim Kusamba, président de la société civile de Gungu indiquant que «les présumés coupables ne sont pas encore identifiés». Le bâtiment du musée «est complètement parti en fumée», a regretté Aristote Kibala.

«C’est une perte énorme pour le Congo tout entier. Ce musée qui contenait des œuvres irremplaçables non seulement Pende mais aussi des autres tribus, a déclaré Franck Gatola Mungiela sur sa page Facebook. Les auteurs de cet acte ignoble n’imaginent pas ce qu’ils ont perdu eux-mêmes et font perdre aux Congolais et à nos générations futures». Un édifice de 20 mètres sur 10, le musée de Gungu a été construit en 2008 grâce à un financement de la Coopération Technique Belge (CTB) à hauteur de 37.000 dollars. En juillet 2022, le musée devait être la principale attraction du Festival international de Gungu, selon Aristote Kibala.

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux