Fdesouche

Les électeurs de Minneapolis ont rejeté mardi la proposition consistant à dissoudre les forces de police de la ville. Ce référendum avait été proposé en réponse à la mort en mai 2020 de George Floyd, suite à son interpellation par l’ancien policier de Minneapolis Derek Chauvin.

À la clôture des scrutins, 57% des citoyens de Minneapolis ayant pris part au vote ont déclaré vouloir maintenir les services de police de la ville en place, malgré les nombreux appels à la dissolution venant de l’ensemble du pays.

S’il avait été adopté, l’amendement aurait supprimé le département de police de Minneapolis de la charte de la ville et aurait également supprimé le poste de chef de la police.

Le mouvement « Defund the Police » a connu quelques succès, au moins 20 grandes villes américaines ayant depuis réduit leurs budgets de police, mais des problèmes de maintien de l’ordre subsistent à l’échelle nationale.

Le refus du référendum intervient également alors que Minneapolis continue de voir des statistiques de criminalité en hausse. Alors que les homicides dans la ville ont diminué au cours des deux derniers mois, les taux de plusieurs autres crimes violents, y compris les vols et les voies de fait, ont augmenté depuis l’été.

Newsweek



Fdesouche sur les réseaux sociaux