Fdesouche

“Les seules personnes qui peuvent se satisfaire de la situation à Calais aujourd’hui, ce sont les passeurs”, a estimé mercredi 27 octobre sur FranceInfo Didier Leschi, directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii), après avoir rencontré un prêtre et deux militants associatifs en grève de la faim depuis deux semaines pour dénoncer le sort fait aux migrants à Calais. “Cela a été une longue discussion”, a-t-il expliqué.

[…]

Y a-t-il un problème de manque d’hébergements pour accueillir ces personnes ?

Il n’y a pas de manque d’hébergements. Le problème que nous avons, c’est le refus des propositions d’hébergement parce qu’elles sont, d’après certaines personnes, trop loin de leurs passeurs qui leur permettent de tenter de rejoindre l’Angleterre sur des small boat, c’est-à-dire de risquer leur vie en traversant la Manche. Nous proposons systématiquement des hébergements mais tous ne se trouvent pas forcément à Calais. La question posée est : “L’hébergement est-il le besoin immédiat ?” Nous sommes capables d’en proposer. Si la question est : “Faut-il rester près des passeurs dans des conditions indignes ?”, alors c’est la reconstitution de la lande de Calais et ce n’est pas possible. Les seules personnes qui peuvent se satisfaire de la situation à Calais aujourd’hui, ce sont les passeurs.

[…]

FranceInfo


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux