Fdesouche

Les faits ont été révélés le 12 octobre. Comme chaque jour, cette lycéenne se rend en cours, dans un lycée nord-isérois. Mais ce jour-là, elle est couverte de bleus. Ce qui va rapidement inquiéter ses camarades. Selon les informations du Dauphiné Libéré, la jeune fille décide alors de se confier auprès des responsables du lycée, expliquant qu’elle a été frappée au cours du week-end, au domicile de sa tante qui l’héberge depuis sa venue en France, à l’été 2019. En raison d’une mésentente avec sa mère.

[…]

Longuement entendue, la jeune fille explique qu’elle est régulièrement frappée par sa cousine et son cousin, à coups de ceinture et de cuillère en bois, en présence et avec l’assentiment de leur mère. Cette dernière, la tante de la victime, l’aurait, elle, giflée et tirée par les cheveux tout en la déshabillant. La raison invoquée par ses bourreaux : la fréquentation d’un garçon.

[…]

Le lendemain de la révélation des faits, les gendarmes ont interpellé la tante et ses deux enfants, majeurs. Tous les trois ont été placés en garde à vue. À l’issue de leurs auditions, ils ont été déférés au parquet de Vienne et placés sous contrôle judiciaire. Tous les trois ont été renvoyés à une audience du 14 janvier 2022. En attendant, ils ont interdiction d’entrer en contact avec l’adolescente victime.

Le Dauphiné


Fdesouche sur les réseaux sociaux