Fdesouche

Le Nigeria a beau être un pays laïc dans sa Constitution, dans les faits, il est extrêmement mal vu de ne pas pratiquer sa religion et il peut même être dangereux de déclarer son athéisme. Dans certaines régions du nord du pays, à majorité musulmane, le crime d’apostasie – le fait de déclarer publiquement avoir renoncé à l’islam – tombe sous le coup de la charia, la loi islamique. Dans la ville de Kano, des athées qui se cachent ont accepté de témoigner anonymement.

Derrière le voile bleu qui couvre ses cheveux, Fatima cache un lourd secret. Cette fonctionnaire de 29 ans a perdu la foi. Mais impossible d’en parler au sein de sa famille très conservatrice. « En grandissant, j’ai toujours eu des doutes, raconte-t-elle. C’est très troublant, quand tu es née dans une famille musulmane, que tu es allée à l’école islamique, quand tout ce qu’on t’a appris c’est l’islam. Mais grâce à internet, j’ai découvert qu’il y avait d’autres personnes athées, comme moi, ici, à Kano. » 

[…]

RFi


Fdesouche sur les réseaux sociaux