Fdesouche

« La Vie HLM » est une exposition inédite, visible à partir de ce mardi, qui propose aux visiteurs de découvrir l’histoire du logement social en visitant deux appartements reconstitués.

 « Monsieur, je viens d’obtenir mon logement, il ne pouvait y avoir mieux comme cadeau de Noël. Donc, c’est pour cela que je viens vous remercier sincèrement, et là, au moins, nous commençons notre vie ainsi que nos enfants. » Reçue le 21 décembre 1957 par l’office HLM d’Aubervilliers, sortie de l’oubli et de la poussière des archives, cette touchante lettre a été écrite par Jacqueline Croisille, heureuse que son ménage ait pu bénéficier d’un appartement de 51 m² à la cité des 800, à Aubervilliers.

Le petit trois-pièces est aujourd’hui désuet, mais il était ultra-moderne à sa livraison, bien loin du misérable studio que le couple avec trois enfants occupait quelques rues plus loin : une chambre humide et froide de 3 mètres sur 3,25 mètres, sans eau ni gaz, et avec les sanitaires installés trois étages plus bas. Une situation si difficile que la maman y était tombée malade en 1954 et avait été obligée de partir se soigner dans un sanatorium.  […]

« On ne parle généralement des quartiers populaires qu’au moment d’une crise et non par la vie ordinaire des gens, déplore Muriel Cohen, coordinatrice scientifique du projet. L’idée est de déconstruire un certain nombre de clichés et de préjugés, avec des allers-retours entre le passé et le présent. » […] « En 1957, accéder à un logement social est un privilège. » ajoute-t-elle. […]

Dans le deuxième appartement, les visiteurs partent à la rencontre de trois autres familles, à des époques différentes. Comme celle de Coumba Soukouna, maman d’origine malienne qui a accepté de faire découvrir sa propre trajectoire. […]

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux