Fdesouche

A Rennes, des membres d’un collectif de soutien «aux personnes exilées» ont investi le 16 octobre une école publique inoccupée afin d’y installer des migrants en marge d’une manifestation. La police est ensuite intervenue pour déloger les occupants.

Le 16 octobre, une inter-organisation de soutien «aux personnes exilées» a profité d’une manifestation déclarée qu’elle pilotait pour s’écarter du cortège déclaré et occuper une école publique désaffectée à Rennes, selon les informations de Ouest-France et France Bleu.

Ce collectif qui défend «un logement pour tous» a scandé «des solutions, des lieux de mise à l’abri, des logements vides existent : réquisition !» et utilisé les locaux pour y loger des familles de migrants. «Les lieux avaient été repérés auparavant, mais l’action n’a été dévoilée qu’au dernier moment», écrit le journal. «Ici, il y a l’eau et l’électricité, c’est toujours mieux que le parc des Gayeulles», argumente un des activistes interrogé par Ouest-France. 34 migrants se sont installés provisoirement, des personnes qui erraient «entre le 115 (le dispositif d’hébergement d’urgence) et les Gayeulles [un parc où vivent dans des tentes plusieurs dizaines d’individus]», d’après le média local.

(…) RT France


Fdesouche sur les réseaux sociaux