Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Le centre Fedasil de Rocourt, situé dans l’ancienne clinique Saint-Vincent, a été le théâtre d’une violente bagarre impliquant une quarantaine de personnes avec, au départ, une altercation entre un réfugié irakien et deux mineurs afghans. Les trois auraient fait usage d’armes blanches – cutter et ciseaux – et ont été transportés à l’hôpital. Le jeudi 7 octobre dernier, à 20h45, un imposant dispositif policier a fait mouvement vers le centre Fedasil, situé à Rocourt. Plusieurs ambulances (pompiers de Liège, PIT de la Citadelle et Param Awans) ont également été dépêchées sur les lieux, puisque les appelants faisaient état de blessés. Initialement, les services ont effectivement été appelés pour une bagarre entre différents groupes. Sur place, l’ambiance était tendue et elle l’est d’ailleurs restée une partie de la soirée. Une quarantaine de personnes étaient impliquées dans la rixe.

Celle-ci prendrait sa source dans un conflit qui a opposé un réfugié irakien et deux MENA (Mineur Étrangers Non-Accompagné) afghans. « Selon une première version, le réfugié irakien aurait utilisé un cutter pour blesser les deux mineurs, et aurait ensuite été poursuivi par une quarantaine de personnes », indique Catherine Collignon, Premier substitut du procureur du Roi. (…)

Sudinfo.be


Fdesouche sur les réseaux sociaux