Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

« Je n’en peux plus ! Les factures s’accumulent et je ne vois pas comment m’en sortir ! » Yannick Bouteiller, 51 ans, a du mal à retenir ses larmes. Dans sa maison située à Sampans, il est sans eau ni chauffage depuis octobre 2020. En cause : une souris a endommagé une canalisation d’eau. « Tout seul, ça ne me dérange pas mais là, je viens de récupérer mon fils de 12 ans, explique le père attristé. Il me faut d’urgence un logement décent pour lui ! » La seule source de chaleur de l’habitation est le poêle à bois de la cuisine. L’isolation de la maison laisse à désirer : les fenêtres sont en simple vitrage.

« Cette maison m’a enfoncé dans les épines, commente le quinquagénaire, cigarette à la bouche. J’aimerais la vendre mais c’est impossible dans l’état où elle est. Et je n’ai pas d’argent pour faire des réparations. Je crains qu’ils me coupent l’électricité à cause des impayés. » Yannick et son fils sont obligés d’aller chercher de l’eau au lavoir pour faire leurs besoins.

Cela fait deux ans que Yannick voit sa situation empirer à la suite d’un divorce et de la perte de son emploi. Blessé à la main, il touche une pension d’invalidité de 600 € mais doit rembourser 700 € tous les mois pour le prêt nécessaire à l’achat de sa maison. Les factures s’accumulent et le père de famille ne sait plus quoi faire.

« Je tape la manche pour donner à manger à mon gamin et à mes animaux »

[…]

Yannick n’a pas eu une vie facile et a, par le passé, déjà vécu dans la rue. « À 16 ans, mes parents m’ont mis à la porte. Après ça, je suis tombé dans l’héroïne. Je suis un ancien punk, mais ces problèmes appartiennent au passé », ajoute-t-il. Ce que Yannick souhaite à présent, c’est que son fils soit en sécurité. « Cela fait un an que j’essaie d’avoir un logement avec Grand Dole Habitat. Ma demande est passée en commission ce mercredi [13 octobre, NDLR]. J’attends la réponse. »

Le Progrès


Fdesouche sur les réseaux sociaux