Fdesouche

Le directeur d’une école coranique nigériane a été suspendu après la diffusion d’une vidéo montrant des étudiants en train d’être brutalement punis.

L’un des clips montre quatre jeunes hommes frappant sévèrement une jeune femme avec des objets ressemblant à des bâtons, sous le regard de spectateurs.

L’école défend ses actions car elle affirme que les punitions sont avec l’accord des parents. Elle annonce également que les coups de fouet sont conformes à la loi islamique.

Les médias nigérians citent une déclaration du gouvernement local critiquant les coups de fouet après une visite de l’école : “Indépendamment des explications des autorités sur ce qui s’est passé, du consentement avoué des parents et des regrets des élèves concernés, le gouvernement désapprouve sérieusement les sévères coups de fouet vus sur les images“, indique la déclaration.

Une enquête sur la flagellation est ouverte “avec la participation d’érudits musulmans, de dirigeants et de représentants du gouvernement“, précise le communiqué.

BBC


Fdesouche sur les réseaux sociaux