Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Aux Etats-Unis, le compositeur Bright Sheng a renoncé à ses cours de compositions après la polémique qu’il avait suscité en montrant à ses étudiants une version d’Othello de 1965 où Laurence Olivier arbore une « blackface ».

Publicité

Bright Sheng, compositeur et professeur de composition à la University of MichiganSchool of Music, Theatre & Dance, a décidé de ne plus assurer son cours a annoncé vendredi 1er octobre David Gier, doyen de l’institution.

Le compositeur, né en Chine en 1955, est un des musiciens contemporains les plus connus outre-Atlantique. Après avoir travaillé notamment avec Leonard Bernstein, Bright Sheng est aujourd’hui un compositeur dont la musique, par exemple sa composition H’un (lacérations), est jouée par de nombreux orchestres américains et chinois. Il a été notamment compositeur résident au Seattle Symphony et à l’Opéra de Chicago et doit encore créer un opéra à San Francisco en juin prochain.

Bright Sheng avait choisi de diffuser lors d’un de ses cours, le 10 septembre, consacré à analyser l’Otello de Verdi et ses rapports avec la pièce originale de Shakespeare, une version datant de 1965 où l’on peut voir Maggie Smith donner la réplique à un Laurence Olivier maquillé de noir sous sa perruque, contrefaisant une voix grave qui n’est pas la sienne pour faire de son personnage un maure ‘authentique’.

L’interprétation du comédien britannique avait suscité des critiques dès la parution du film en 1966. Dans un campus américain en 2021, la proposition a choqué plusieurs étudiants qui ont fait part de leur malaise aux autorités de l’université, reprochant notamment au professeur de n’avoir pas prévenu les élèves ni expliqué le contexte. « Je n’arrivais pas à croire que le professeur Bright Sheng ait décidé de montrer à ma classe cette vidéo 2021 » écrit un étudiant dans une longue tribune. (…)

www.francemusique.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux