Fdesouche

Macron veut que la France assume sa part d’africanité : « Que l’Afrique défende son africanité (…) Le problème de la France aujourd’hui, c’est de retrouver sa part de francité » réagit Marine Le Pen (MàJ)

10/10/2021


09/10/2021


08/10/2021

“Notre pays s’est construit dans ce rapport à l’Afrique. Nous avons près de sept millions de Français dont la vie est intimement, familialement, de manière directe, en première ou en deuxième génération, liée à l’Afrique”, a insisté le chef de l’État. “On ne peut pas avoir une France qui construit son propre roman national si elle n’assume pas sa part d’africanité, si elle ne regarde pas à travers ces pages sombres ou heureuses”, a-t-il ajouté.

“Nous tous dans cette salle, n’avons pas choisi notre histoire et notre géographie”. “Nous sommes les héritiers de tout cela”, a développé le président, en appelant plutôt à choisir “comment bâtir l’avenir”. “Un pays comme la France a un devoir de répondre aux demandes de la jeunesse africaine”, a encore dit Emmanuel Macron, estimant que ce sommet d’un nouveau type illustre une nouvelle relation entre la France et l’Afrique. Il est fait aussi pour “toutes nos diasporas, les Français et Françaises binationaux qui font vivre cette relation”.

LCI


Fdesouche sur les réseaux sociaux