Fdesouche

L’expédition punitive de Mounir, Hassen, Houssam et Mohamed à Sarcelles (95), avait fait un mort, ils risquent la perpétuité

Un mort, des blessés parfois grièvement brûlés ou frappés à coup de hache : l’expédition punitive menée dans un squat à Sarcelles (Val-d’Oise) en 2017 conduit quatre hommes à s’expliquer durant trois jours devant la cour d’assises. Ils risquent la perpétuité. L’un d’eux est toujours en fuite.

Ils étaient arrivés munis de haches et de sabres pour se venger d’une agression précédente. Ils avaient mis le feu au squat des Cholettes pour faire sortir tous les occupants piégés dans les anciens locaux de Pôle emploi. L’expédition punitive menée le 15 mars 2017 à Sarcelles, vers 22 heures, s’était terminée par une tragédie. Un homme âgé de 60 ans, Nasser, avait été retrouvé mort asphyxié dans les locaux de l’avenue du 8-Mai-1945. D’autres avaient été brûlés ou blessés en se jetant dans le vide, un dernier a vu sa dernière heure arriver en voulant fuir par l’unique sortie, frappé à coups de hache et de sabre.

Quatre hommes sont jugés par la cour d’assises du Val-d’Oise depuis ce mercredi à Pontoise pour ces faits. Ils doivent répondre de tentative de meurtre et de dégradation par incendie ayant entraîné la mort d’une personne et de graves blessures à d’autres. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité. Trois sont présents, dont deux détenus, et contestent les faits. Le principal acteur manque à l’appel. Mounir B., qui voulait en découdre avec un squatteur, est en fuite et réside probablement au Maroc. Il est visé par un mandat d’arrêt. Le squatteur qu’il recherchait, appelé à témoigner devant la cour, est introuvable.

[…]

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux