Fdesouche

Le parquet fédéral enquête maintenant sur Ali D., un Turc, pour “suspicion initiale d’activités de services secrets” – et pour “conspiration en vue de commettre un crime de meurtre“.

Le 18 septembre 2021, un employé a découvert une arme dans une chambre d’hôtel à Düsseldorf. Trois groupes de travail spéciaux avec plus de 100 policiers sont arrivés – des terroristes présumés ! Les agents ont trouvé, entre autres, 200 cartouches à balles réelles et une liste avec les noms et les avis de recherche de quatre adeptes du mouvement Gülen.

Le soupçon : Ali D. devait-il assassiner des partisans de Gülen vivant en Allemagne pour le compte du président turc ?

Ceci est corroboré par le fait que sur le téléphone portable d’Ali D., les enquêteurs ont trouvé des captures d’écran de documents qui lui ont été envoyés par les autorités d’enquête turques. Le bureau du procureur général a repris l’affaire. Le porte-parole Markus Schmitt : “Il existe suffisamment d’indications factuelles selon lesquelles Ali D. collectait secrètement des informations pour le compte des services secrets turcs sur les partisans du mouvement dit Gülen vivant dans la région de Cologne.

Les services secrets turcs sont depuis longtemps soupçonnés d’espionner les opposants d’Erdogan en Allemagne avec environ 6000 informateurs. Le spécialiste de l’intérieur de la CDU, Christoph de Vries a déclaré à BILD : “Les agents des services secrets turcs devraient cesser leurs activités d’espionnage en Allemagne le plus rapidement possible et partir. Un tel comportement est totalement inacceptable parmi les alliés de l’OTAN.”

Pourquoi Erdogan déteste-t-il le mouvement Gülen ?

Le mouvement Gülen est un groupe dissident de l’islam qui se concentre sur les écoles et les universités. Il a été fondé au début des années 1980 par le prédicateur turc Fethullah Gülen (80). Pendant longtemps, le mouvement Gülen et le parti au pouvoir en Turquie, l’AKP de Recep Tayyip Erdogan, ont été partenaires.

En 2013, le président turc a accusé le mouvement Gülen de mener une campagne de dénigrement à la suite d’allégations de corruption. En 2016, Erdogan a rendu les cadres de Gülen responsables d’un coup d’État militaire raté et les a classés parmi les groupes terroristes Les agences de sécurité allemandes telles que le BND contredisent les accusations d’Erdogan.

BILD


Fdesouche sur les réseaux sociaux