Fdesouche

Face au refus de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie de reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière, la France a tapé du poing sur la table en annonçant mardi la réduction du nombre de visas accordés à ces trois pays. Une décision soutenue par près de 9 Français sur 10, comme le révèle un sondage exclusif de l’institut CSA pour CNEWS publié ce jeudi 30 septembre.

A la question de savoir si «la France a eu raison ou tort de durcir les conditions d’octroi des visas à l’égard du Maroc, de l’Algérie et la Tunisie qui refusent de reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière», 87% des sondés ont en effet répondu par l’affirmative.

Concernant le profil des personnes interrogées, toujours selon cette enquête, les sondés âgés de plus de 50 ans, sont les plus favorables à cette mesure du gouvernement avec 93% de soutien. Les personnes de moins de 34 ans sont, elles, moins nombreuses à soutenir cette décision (76%).

Point à relever, la décision du gouvernement fait l’objet d’un certain consensus, rencontrant même une forte adhésion chez les sondés se revendiquant proches de la gauche (78%). De façon moins surprenante, l’adhésion à la mesure est quasiment totale pour les sondés se sentant proches de la droite et du centre (94%).

Étude CSA pour CNEWS réalisée par questionnaire auto-administré en ligne sur panel du 28 au 29 septembre 2021 auprès d’un échantillon national représentatif de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus.


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux