Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Une formation sur Black Lives Matter (BLM) serait proposée au personnel du NHS England [National Health Service, le service public de santé anglais] dans le cadre d’une série de nouveaux cours sur la diversité qui ont suscité la colère d’insiders du gouvernement et de groupes de contribuables.

Des formations portant sur le “privilège blanc”, les “préjugés inconscients” et “être un allié authentique” auraient été mises en ligne sur le site NHS People, un portail d’apprentissage en ligne destiné au personnel du service de santé.

Selon le Daily Telegraph, l’un des cours internes proposés porte sur l’histoire, les principes à suivre et les messages de Black Lives Matter.

Bien que la formation porte principalement sur le mouvement BLM au sens large, selon le Telegraph, le cours contient un lien vers une interview de l’un des fondateurs du groupe controversé Black Lives Matter.

L’une des fondatrices du groupe, Patrisse Cullors – qui a depuis démissionné – s’était déjà décrite, ainsi que sa collègue cofondatrice Alicia Garza, comme “marxistes de formation”.

Le groupe a également décrit l’un de ses principaux objectifs comme étant de “définancer la police”.

La nouvelle a suscité la colère des groupes de contribuables, qui ont accusé le NHS de “gaspiller de l’argent pour des causes futiles”.

Pendant ce temps, un insider du gouvernement a déclaré au Telegraph que le cours “ne mentionnait pas” tous les objectifs du groupe BLM et que le personnel du NHS était “endoctriné par des doses mortelles de diversité fort douteuse”.

Cette affaire apparaît au grand jour quelques semaines après que Sajid Javid, secrétaire d’État à la santé, eut déclaré aux députés qu’il serait “attentif à tout gaspillage ou toute manipulation” de la part du NHS.

Dans cette formation, vue par le Daily Telegraph, BLM serait décrit comme un mouvement de “guérison” qui œuvre pour “éradiquer la suprématie blanche”.

Le cours décrit BLM comme ayant pour “objectif principal d’exposer et de contester l’anti-négritude dans ses multiples manifestations”.

Dans le même temps, le personnel du NHS serait exhorté à juger les politiques du NHS à travers un “prisme BLM”, ce qui serait “utile” pour “favoriser une meilleure équité raciale dans les services de santé”.

Selon le Telegraph, la formation indique que “la philosophie de BLM encouragerait le NHS à évaluer de manière critique ses organisations et ses pratiques afin de s’attaquer aux obstacles systémiques qui ont retenu et relégué les infirmières BME aux échelons inférieurs de la hiérarchie infirmière pendant des décennies”.

Cependant, alors que les sessions sont censées se concentrer sur le mouvement BLM, qui vise à lutter contre les inégalités raciales, elles contiennent également une mention du groupe Black Lives Matter, dont les opinions se sont avérées controversées.

La cofondatrice du groupe BLM américain, Mme Cullors, s’était décrite, avec sa collègue Mme Garza, comme “marxistes de formation” dans une interview en 2015.

Elle avait déclaré : “Nous avons un cadre idéologique. Moi-même et Alicia, en particulier, sommes des organisatrices formées ; nous sommes des marxistes de formation.

‘Nous sommes supervisés sur, en quelque sorte, des théories idéologiques. Et je pense que ce que nous essayons vraiment de faire, c’est de construire un mouvement qui pourrait être utilisé par beaucoup, beaucoup de Noirs”.

La cofondatrice du groupe américain BLM, Mme Cullors, s’est décrite, avec sa collègue Alicia Garza, comme “marxistes de formation” dans une interview de 2015.

En mai de cette année, elle avait démissionné de son poste de directrice exécutive de la Black Lives Matter Global Network Foundation – un rôle qu’elle occupait depuis près de six ans – dans le cadre d’une controverse sur son portefeuille immobilier. […]

Daily Mail


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux