Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Elle s’appelle “Vlaams Belang” et est disponible pour les smartphones Apple et Android : le parti flamand d’extrême droite du même nom a lancé ce dimanche son application pour téléphone mobile. Au menu : des articles rédigés par des membres du parti, un lien vers le magasin du mouvement qui propose divers objets, un module de discussion baptisé “VB-chat” et des invitations à diffuser le message du Vlaams Belang.

Publicité

(…) Du côté du Vlaams Belang on met en avant la volonté de “briser la censure” imposée notamment par les plateformes telles que Facebook et Twitter qui filtrent certains messages en fonction de leurs propres critères.

Mais ce projet va plus loin que cette seule volonté de maîtriser ses canaux de communication. Dans l’application, un onglet barré de la mention “bientôt disponible” propose des contreparties en échange de la diffusion des idées du parti. Car une base de fan, pour un parti, c’est important. Mais une base de fans qui s’engage pour le parti, c’est encore mieux.

Ils utilisent la ‘gamification’¹ pour transformer les fans en ambassadeurs. On pose aussi des questions pour mieux comprendre [ceux qui ont téléchargé l’app]. Ces connaissances peuvent permettre d’optimaliser les autres moyens de communication“, observe sur Twitter Reinout Van Zandycke, spécialiste de la communication politique.

Ce lundi, l’application proposait par exemple un sondage sur la députée flamande Sihame El Kaouakibi. Absente du Parlement flamand depuis la mi-octobre 2020, cette ex-entrepreneuse qui était au cœur d’un scandale a reçu un nouveau certificat médical valable jusqu’à la fin novembre. D’ici-là, elle continuera à percevoir son salaire de députée d’environ 6000 euros. “Faut-il lui envoyer la médecine du travail ?“, interroge l’app. Pour participer au sondage, il faut d’abord s’inscrire en donnant son adresse mail.

(…) RTBF


Fdesouche sur les réseaux sociaux