Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Longtemps, ils l’ont ménagé. N’osant jamais vraiment dire ce qu’ils pensaient de lui ni ouvertement critiquer ses prises de parole outrancières. Aujourd’hui le vent semble avoir légèrement tourné au sein de la droite à propos du polémiste d’extrême droite Eric Zemmour. Si le député des Alpes-Maritimes et candidat à la candidature pour le scrutin présidentiel de 2022 Eric Ciotti, a affirmé qu’il choisirait Eric Zemmour plutôt qu’Emmanuel Macron dans un hypothétique second tour, tous au sein du parti Les Républicains (LR) ne partagent pas cette ligne. Les derniers propos du polémiste en ont ainsi fait bondir plus d’un à droite.

C’est Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France et candidat à la présidentielle qui a sonné la charge la plus forte, mercredi 15 septembre, en marge d’un discours sur la sécurité à Saint-Quentin (Aisne). Interrogé sur Eric Zemmour, l’élu septentrional a qualifié les propos de l’ex-chroniqueur télévisuel sur les enfants assassinés par Mohammed Merah en 2012 et enterrés en Israel de « monstrueux »« C’est un grand diviseur, a-t-il jugé. Ses propos sont monstrueux, l’histoire des prénoms [M. Zemmour veut interdire les prénoms étrangers], ça en dit long… »

Le même jour, ils étaient plusieurs à réagir sur d’autres propos du polémiste, qui s’est dit « philosophiquement pour la peine de mort » face à Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV. « Aimer la France, c’est aimer la France qui a su abolir la peine de mort. Vouloir le rétablissement de cet assassinat public, c’est avoir la haine de la France, de ses grandes conquêtes, de ses immenses progrès. En réalité, Eric Zemmour n’aime pas la France », a ainsi tweeté Aurélien Pradié, député du Lot et secrétaire général de LR. […]

Article abonnés Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux