Fdesouche

Val-de-Reuil (27) : rixes entre Kurdes et Africains (MàJ : le maire accuse Marine Le Pen ; en 2015, il s’était porté volontaire pour que sa ville accueille des dizaines de familles immigrées)

13/09/21


Communiqué du maire datant de 2015 :

Publicité

Depuis le 20 août déjà, en coordination avec le Préfet de l’Eure René Bidal et le Préfet Jean-Jacques Brot en charge de cette mission au sein du Ministère de l’Intérieur, j’ai demandé à ce que la Ville puisse prendre en charge dans les meilleurs délais l’accueil de familles réfugiées. Avec le bailleur social 3F, des solutions concrètes d’hébergement sont déjà à l’étude. Ces réflexions préalables nous permettront dès les prochains jours de soumettre aux autorités préfectorales compétentes une proposition de mise à disposition de logements de type T4 à T5 pour 15 à 20 familles quelle que soit leur religion, cela va de soi. Les équipes sociales du réseau Coallia (association notamment spécialisée dans l’hébergement social d’urgence) travailleront à les aider à s’intégrer à travers un accès facilité : aux droits, à la santé, à la scolarisation, à l’accompagnement vers l’emploi et un logement pérenne.

Val de Reuil


Le maire ne s’arrête toutefois pas là et dénonce une «triple» incursion dans les affaires du Val-Richer. En plus de celle du PKK et de la LDNA, il déplore en effet également la «récupération politique» de Marine Le Pen, qui a évoqué «une France du chaos et du communautarisme». «Elle est en campagne et se sert de ce qui est arrivé ici» explique-t-il. La ville de Val-de-Reuil compte 70 nationalités mais, avec un certain dynamisme économique, «reste un endroit de vivre-ensemble», défend l’élu, qui précise néanmoins qu’il reloge actuellement certaines personnes pour «éviter tout voisinage» et faire oublier les récents affrontements.

(…) Le Figaro

12/09/21

La suite de ces événements s’est déroulée ce samedi. “La mairie ce samedi a été assiégée par un groupe de 100-150 personnes, venues de Paris et d’ailleurs, sorte de groupe extrémiste et raciste. Parmi eux, trente à quarante sont entrés physiquement dans la mairie, perturbés des mariages, cassé une porte, provoqué des malaises chez des enfants qui ont eu peur”, décrit Marc-Antoine Jamet.

Le maire a été bousculé et enfariné par ces individus alors que des mariages ont eu lieu. “C’est ce qui s’est passé dans notre ville, un samedi de septembre qui aurait dû être normal dans une ville républicaine, ce qui est un peu consternant. Tout cela à la suite d’un incident qui a eu lieu il y a moins d’une semaine à Val-de-Reuil et qui continue à faire des vagues“, poursuit-il.

[…]

Le plus grave réside dans les mots et les slogans qui entouraient ce rassemblement illégal. Il faut les appeler par leur nom. Ce sont des insultes. Ce sont des injures. Ce sont des menaces. Il s’agissait purement et simplement de provocations racistes“, poursuit-il.

France Bleu


10/09/21


08/09/21



07/09/21

Dimanche 5 septembre 2021, en fin d’après-midi, un banal différend a opposé deux enfants âgés d’une dizaine d’années. L’un est issu de la communauté kurde, l’autre, africaine. Face à la petite querelle, les parents des enfants sont intervenus. Mais au lieu d’apaiser les tensions, un affrontement a éclaté.

Un des deux enfants et sa mère ont été frappés avant d’être hospitalisés. Le père de famille, issu de la communauté africaine, a alors riposté, blessant plusieurs personnes dont une plus particulièrement. La victime, un homme issu de la communauté kurde, a été gravement blessée à l’œil et transportée au CHU de Rouen.

Devant l’ampleur de la rixe, les deux communautés ont appelé à la riposte. Une centaine de personnes dont certaines étaient munies de bâtons, barres de fer, hachettes, couteaux, se sont alors rassemblées dans la soirée dans la rue de la Renardière et la voie Garance.

Lire l’article Actu Normandie

(Merci à Derek pour la vidéo)


Fdesouche sur les réseaux sociaux