Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Le profil de Nejib Hadj Amar est consternant. Âgé de 19 ans, cet ancien militaire vivant à Hem était promis à un régiment d’élite. L’an dernier, l’armée l’a radié après (déjà) une condamnation pour apologie du terrorisme. À Hadj Amar, le dossier reproche des tweets embrasés et antisémites.

[…]

Le Hémois publie également la photo de 129 policiers fraîchement nommés à Lille. Commentaires : « 129 kufars (mécréants) en plus à éliminer », ou encore « une balle de 7.62 pour chaque kufar ». Ultime bravade : il associe le compte Twitter de la police du Nord à ce message.

Les juges ne seront pas dupes. Droit dans ses bottes, Hadj Amar préfère darder sur les magistrats un regard empli de défi. « D’accord, ces tweets sont détestables et choquants, tente Julien Laurent, son défenseur. Est-ce que cela en fait quelqu’un de dangereux  ? » Sanction : trois ans ferme pour Hadj Amar. Avec incarcération immédiate.

La Voix du Nord


Fdesouche sur les réseaux sociaux