Fdesouche

À Toulouse en 2017, un homme de 27 ans a été exécuté à la kalachnikov par un individu caché sous une burqa. Sept accusés comparaissent pour ces faits devant les assises de Haute-Garonne.

En juillet 2017, un homme était exécuté à l’arme de guerre, en pleine rue à Toulouse, par un individu portant une burqa. Quatre ans plus tard, sept personnes sont jugées à partir de ce lundi devant la cour d’assises de Toulouse (Haute-Garonne) pour cette fusillade dans laquelle plusieurs victimes étrangères à l’affaire ont également été blessées.

Ce lundi 3 juillet 2017, il est 21 heures quand un homme dissimulé sous une burqa, poussant «une poussette pour cacher son arme, vraisemblablement un fusil d’assaut de type kalachnikov», pénètre dans le quartier de «La Reynerie», expliquait à l’époque des faits le procureur de la République Pierre-Yves Couilleau. L’assaillant sort l’arme et tire «plus de trente fois» en poursuivant sa victime «sur une distance de plus de 200 mètres». Il prend ensuite la fuite sur un deux-roues «de forte cylindrée conduit par un complice». Le bilan est dramatique : un homme de 27 ans est tué sur le coup, tandis que sept autres personnes sont blessées.

(…) En février 2018, ils procèdent à l’interpellation de huit hommes, dont sept se trouvent désormais sur le banc des accusés. Âgés de 25 à 38 ans, certains sont déjà bien connus des autorités judiciaires. C’est le cas d’Abdelkader R., un homme originaire de Lyon que la justice accuse d’être l’auteur des coups de feu. Il a déjà une vingtaine de condamnations à son actif. Son ADN a été découvert sur l’une des douilles retrouvées sur la scène de crime, rapporte La Dépêche .

(…) «La Reynerie» est connue comme étant l’un des quartiers particulièrement sensibles de la ville rose. Situé dans l’ensemble plus vaste du Mirail, il est classé «zone urbaine sensible» et a déjà été à plusieurs reprises le théâtre de règlements de compte. (…)

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux