Fdesouche

Vingt ans durant, en famille, en bande de copains ou entre collègues de travail, les Français sont allés voir et revoir Belmondo au cinéma – et l’ont regardé à nouveau à la télévision quand ses films étaient diffusés et rediffusés à l’infini. Quitte à recourir à des moyens discutables : la démagogie sécuritaire n’est pas absente de nombre de ses films policiers, l’humour avec lui ne vole souvent pas très haut, on voit trop bien la mise en œuvre de recettes toutes faites, tablant sur la reconnaissance par le public de signaux connus à l’avance.

(…) Le Monde

Publicité

Fdesouche sur les réseaux sociaux