Fdesouche

Prise en charge par l’association France Terre d’Asile, une partie des ultimes réfugiés afghans évacués de Kaboul est hébergée dans deux hôtels des Hauts-de-Seine, où hommes, femmes et enfants sont placés en quarantaine pendant dix jours.

Sans bruit, les Hauts-de-Seine participent au dispositif de solidarité en faveur des réfugiés afghans. Deux hôtels de Montrouge et Nanterre abritent une partie des dernières familles afghanes exfiltrées de Kaboul, en fin de semaine dernière, par l’armée française. Des arrivées organisées en toute discrétion, selon une volonté du ministère de l’Intérieur où l’on a insisté sur « la prudence à observer ».

(…) Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux