Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Lundi en début de soirée, les policiers ont, selon plusieurs témoins, ouvert le feu sur un homme qui «a été vu en train de prier».

Publicité

«Tout est allé très vite, mais en voyant le nombre de voitures de police, les pompiers et les sirènes, j’ai rapidement compris que quelque chose de grave était en train de se passer», explique Bruno*, employé d’un café du nouveau quartier de la gare, théâtre lundi soir d’une scène complètement improbable dans cette ville, comme si un film se déroulait sous les yeux des habitants et des usagers du rail.

Les témoins ont d’abord vu, selon plusieurs témoignages concordants recueillis par le Journal de Morges, un homme en train de prier puis très agité sur le quai No 4, celui qui sépare les convois CFF du BAM, la petite ligne régionale.

D’autres parlent d’un couteau et, en attendant le communiqué de la gendarmerie qui permettra de faire la lumière sur ce drame, les voyageurs encore sur place sur le coup de 21 heures sont tous d’accord sur le fait que plusieurs coups de feu ont été tirés.

Un homme se serait retrouvé à terre au bord des rails et le corbillard dépêché sur les lieux ne laisse que peu place au doute, même si l’absence de confirmation officielle oblige au conditionnel.

(…) «On en peut plus de cette zone, explique une habitante du périmètre. Il y a eu un meurtre au kébab il y a un an, des gens traînent matin et soir et on commence à avoir peur. Surtout, on a l’impression que personne ne fait rien pour remettre un peu d’ordre ici!»

24heures.ch


Fdesouche sur les réseaux sociaux