Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Il y a près d’une semaine, Yves Engrand, maire de Saint-Folquin, et sa compagne, étaient victime d’un violent cambriolage. Trois individus les avaient agressés avant de voler une voiture. Depuis, il a reçu des milliers de messages de soutien. Témoignage.

« Ça aurait pu être pire, on a eu de la chance ». Une semaine après le violent cambriolage dont il a été victime avec sa compagne, Yves Engrand, maire de Saint-Folquin, s’est remis de son agression. « J’ai quelques courbatures, des hématomes ont fait leur apparition quelques jours plus tard ,notamment sur ma jambe, précise l’élu de 72 ans. Heureusement, on n’a pas de blessures ouvertes ». Pour rappel, trois individus sont entrés par effraction chez lui et l’ont agressé dans son sommeil en pleine nuit avant de lui voler sa voiture.

« Ils ont tout fouillé au rez-de-chaussée, on n’a rien entendu et j’ai été réveillé par un coup de casserole, je me suis débattu comme j’ai pu, j’ai résisté, on ne réfléchit pas dans ces cas-là, raconte le septuagénaire. Mon épouse s’est réveillée, a allumé la lumière et deux autres individus sont rentrés et ont commencé à me rouer de coups, ils ont sauté sur ma jambe pour la casser. Ils voulaient savoir où était le coffre mais on n’en a pas. Ma compagne a aussi été frappée et s’est évanouie. Je suis passé au-dessus du lit pour lui venir en aide et c’est là qu’ils sont partis ».

[…]


La Voix du Nord

(Merci à Turlututu3)


Fdesouche sur les réseaux sociaux