Fdesouche

« Ils n’ont pas la même manière de vivre que nous » : Chaos au camping d’Avèze après l’intrusion d’un groupe belge d’origine syrienne (MàJ : Ils sont partis)

07/08/2021

Morgan Negre gérant de la Guinguette à Avèze (Gard) est soulagé. Après une semaine de troubles majeurs survenus dans le camping Du Pont Vieux attenant, le calme est revenu. Mais l’établissement reste encore fermé pour cause de réparation après l’intrusion forcée d’un groupe de cent vingt à cent cinquante personnes qui ont forcé les barrières d’accès pour s’installer dans ce petit terrain de village d’une soixantaine d’emplacements affichant déjà complet.

Publicité
[…]

Martine Volle-Wild, la maire d’Avèze avait menacé de démissionner. Il n’en a rien été. Désormais, les résidents belges ont trouvé des solutions de repli. “Nous avons pu avoir une interprète qui parlait syrien. Certaines personnes n’avaient plus d’endroit où aller. Tout s’est bien passé. Je suis satisfaite de la manière humaine dont les choses se sont arrangées.

Les sanitaires ont été nettoyés ce vendredi. “Tout est prêt à rouvrir, indique la première édile. Mais, avant, nous allons réfléchir à mieux sécuriser le camping, pour éviter que ce genre d’incidents se reproduisent. 

Midi-Libre / Le Parisien


05/08/2021

Les occupants demandent à ce qu’un autre point de chute leur soit trouvé. Le directeur de Camping-Car Park Laurent Morice fait le tour des infrastructures voisines, mais « personne ne souhaite les accueillir » affirme la maire de la commune Martine Volle-Wild. « Nous nous sentons seuls devant cette situation. Nous sommes coincés, mais il y a un enjeu humain, des enfants en bas âge, donc on ne veut pas les virer » explique-t-elle.

France3


La menace de démission de la maire d’Avèze Martine Volle-Wild lors d’un conseil municipal, organisé mardi soir, a porté ses fruits. Dès le lendemain matin, en compagnie de la sous-préfète du Vigan Saadia Tamelikecht, les gendarmes ont fermé l’aire de camping pour des raisons sanitaires. Tous les campeurs ont donc plié bagage… À l’exception des ressortissants syriens, venus de Belgique, à l’origine des problèmes que subit le camping.

Le dialogue n’est pas, pour autant, rompu entre la maire de la commune et les occupants, qui attendent qu’un point de chute leur soit trouvé pour partir. Nous sommes coincés mais il y a un enjeu humain, des enfants en bas âge, donc on ne veut pas les virer, assure Martine Volle-Wild. Le directeur de Camping-Car Park Laurent Morice fait le tour des infrastructures “mais personne ne veut les accueillir.”

[…]

Car même si l’on n’en est pas encore là, des réparations devront être effectuées pour remettre en ordre le site. Elles concernent les sanitaires, bien sûr, mais aussi une barrière, cassée par les Syriens pour circuler librement, et un nettoyage complet de l’aire. “Ils n’ont pas la même manière de vivre que nous”, affirme Martine Volle-Wild. On leur a demandé de ramasser les couches qui traînent par terre. Certains le font, d’autres non. “Pour l’heure, la situation est au point mort.”

Midi-Libre


04/08/2021

Depuis ce vendredi 30 juillet, le quotidien de la commune d’Avèze a pris une tournure bien différente de son calme habituel. Au sein du camping, les vacanciers sont mécontents. Propriétaire du terrain, la mairie a pris un arrêté mardi pour fermer le camping pour raisons sanitaires. Ce jour-là, une quarantaine de personnes sont arrivées au camping municipal, de manière légale. Ce serait des résidents belges d’origine syrienne, venus ensemble. 

Ce mercredi à dix heures, les occupants du camping devront être partis. “Je ne bougerai pas d’ici, j’ai payé pour être en vacances “, insistait l’une des résidentes actuelles du camping. Pour autant, cette personne, qui a souhaité rester anonyme, sait bien pourquoi la commune a pris cette décision.

Les toilettes sont bouchées. Mon fils est obligé d’aller chez les femmes.” Comme une incompatibilité de modes de vie entre deux voisins. “Cela fait cinq nuits que je vais au camping, poursuit la maire. Je suis allée à leur rencontre, je leur ai demandé de partir. Ils ne l’ont pas fait. Il y a aussi des problèmes de communication, ils sont très peu à parler le français.

[…]

La mairie a pris un arrêté de fermeture du camping municipal, privant les vacanciers de leur séjour. La maire Martine Volle-Wild prévoit également de présenter sa démission et celle de son conseil municipal. “Je me sens sans solution, avoue la première édile. J’ai l’impression d’être seule avec mon équipe devant cette situation. L’État se désengage complètement sur ce dossier.

Midi-Libre

(Merci à Nic)


Fdesouche sur les réseaux sociaux