Fdesouche

« I kill you » : la police de Francfort en Allemagne tire sur un migrant somalien de 27 ans, il courait dans la rue, armé de deux couteaux

Francfort – Samedi matin (24 Juillet), des coups de feu ont été tirés dans le quartier de la gare de Francfort. Puis un homme (27 ans) gisait en sang dans la rue.

Publicité

Le Somalien s’était auparavant déplacé avec deux couteaux, attaquant un homme dans l’Elbestraße. Lorsque l’Africain a de nouveau attaqué sa victime, les officiers l’ont arrêté en tirant plusieurs coups de feu.

Selon les enquêteurs, le jeune homme de 27 ans était entré vers 11 h 50 dans un immeuble à étages de la Elbestraße. Là, il a rendu visite à un homme dans son bureau. Il a sorti deux couteaux et a attaqué l’homme. La victime a pu se défendre avec un spray au poivre – l’agresseur a pris la fuite et a couru en direction de la Niddastraße.

Des passants ont alerté une patrouille : les policiers ont découvert l’homme au couteau et lui ont demandé de déposer ses armes, cependant, l’homme de 27 ans a crié en anglais “Je vous tue” (“I kill you”) aux officiers et a ensuite couru vers l’homme de 65 ans qui l’avait suivi.

Puis le tireur a vu sa victime et a couru vers l’homme de 65 ans : Il est tombé et s’est légèrement blessé. Le jeune homme de 27 ans a alors attaqué l’homme avec les deux couteaux dans les mains – les officiers ont tiré plusieurs fois et arrêté l’agresseur. L’homme au couteau a été transporté à l’hôpital (blessure par balle à la cuisse droite). Il n’y avait aucun danger pour sa vie. Il devait comparaître devant un magistrat dimanche.

La brigade des homicides a ouvert une enquête et une procédure pénale est en cours contre le jeune homme de 27 ans pour tentative d’homicide involontaire. Le porte-parole de la police, Marc Draschl : “Le contexte doit encore être clarifié.”

Lundi, il a été annoncé qu’un magistrat avait émis un mandat d’arrêt à l’encontre du jeune homme de 27 ans pour tentative d’homicide involontaire et comportement menaçant. Cependant, l’homme au couteau est toujours hospitalisé en raison de ses blessures par balle.

BILD / Hessenschau


Fdesouche sur les réseaux sociaux