Fdesouche

21/07/2021

Classé monument historique, le château du Bois Glaume à Poligné (Ille-et-Vilaine) a été ravagé pendant près d’une semaine par un festival clandestin de rap. La propriétaire, impuissante, tire la sonnette d’alarme devant les cas qui se multiplient partout en France.

Ils se sont mobilisés dans tout le village, sidérés et choqués. Depuis le début de la semaine, les habitants de Poligné sont à pied d’œuvre pour tenter de rendre à nouveau salubre le château du Bois Glaume qui fait la fierté locale. « On est des petits nobliaux de campagne, entourés d’agriculteurs et d’ouvriers. Tout le monde se connaît et s’entend bien », nous explique Laure Berthélémé, la propriétaire. Autour d’elle, chacun finit de répertorier les détritus en tous genres, comme ces 300 bouteilles de protoxyde d’azote dont nul ne sait quoi faire. « La semaine dernière, on a vu arriver des bandes de sauvages. Des populations de banlieues parisiennes, rennaises et nantaises que l’on ne connaissait pas. Et ça a tourné au drame. »

Veuve de 57 ans, Laure vit depuis plus de trente ans dans le château, qu’elle loue en chambres d’hôtes pour en assurer l’entretien. « Ici, j’ai toute mon histoire personnelle. Il y avait mes grands-parents, mes parents et mon mari. Depuis, toutes ces personnes ne sont plus là… » Si sa saison touristique est d’ors et déjà brisée devant l’étendue des dégâts, la propriétaire nous évoque surtout l’état de sa chapelle familiale, profanée et souillée d’excréments après avoir servi de toilettes. « J’ai pris des photos et attendu de faire constater les dégâts dans les autres pièces, mais je n’ai pas pu m’empêcher de nettoyer moi-même la chapelle », nous confie-t-elle, émue.

[…]

Valeurs Actuelles


19/07/2021

Le château Bois Glaume, au sud de Rennes, a été totalement saccagé par des centaines de fêtards dans la nuit du vendredi au samedi 17 juillet. La propriétaire pensait louer son habitation à une famille qui célébrait un anniversaire. En réalité, des fêtes ont été organisées tous les soirs.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Il y a quelques semaines, Laure Berthélémé rentre en contact avec un homme. Il lui indique par téléphone vouloir louer pendant une semaine les lieux pour fêter l’anniversaire de son grand-père. « Il devait y avoir une dizaine de personnes, dont deux enfants assez turbulents. L’homme m’avait expliqué qu’ils mettraient donc mes affaires dans une partie du château». En effet, tout les meubles de la propriétaire ont été rassemblés dans un coin de la bâtisse. Les pièces ont été transformées en lieu de fête. Les organisateurs ont fait appel à une société pour fournir la sono, les projecteurs, des fauteuils, des seaux pour les bouteilles d’alcool. 

Des coups de feu tirés, quatre personnes blessées

L’incident survient dans la nuit de vendredi à samedi 17 juillet. Comme depuis quelques nuits, Laure Berthélémé ne dort pas. « Vers 3h30 du matin j’ai entendu des coups de feu, j’ai carrément crié. J’ai appelé la gendarmerie de Bain-de-Bretagne, quinze minutes plus tard des dizaines d’agents sont venus et aussi des pompiers. »  Deux hommes de 25 ans sont blessés au torse par une arme à feu. Ils sont transportés à l’hôpital, l’un deux est opéré. Une jeune femme de 21 ans, et un adolescent de 17 ans sont également blessés au cours de la soirée.

[…]

France Bleu


Fdesouche sur les réseaux sociaux