Fdesouche

Egérie de la galaxie covidosceptique, l’ex-élue de la majorité est intervenue samedi lors de la manifestation parisienne contre la “dictature” sanitaire, exhortant les participants à “envahir” les permanences parlementaires. 

C’est un dérapage qui pourrait coûter cher à la députée controversée Martine Wonner. Le patron des députés LREM Christophe Castaner a appelé, samedi 17 juillet, la présidence de l’Assemblée nationale à saisir la justice, après que cette ex-LREM, désormais membre du groupe Libertés et Territoires, a exhorté les manifestants contre le pass sanitaire à “faire le siège des parlementaires” et “envahir leurs permanences pour dire que vous n’êtes pas d’accord”.

Egérie de la galaxie covidosceptique, Martine Wonner est intervenue samedi lors de la manifestation parisienne contre la “dictature” sanitaire, aux côtés de l’eurodéputé d’extrême droite Florian Philippot. “Nous devons refuser la ségrégation” entre vaccinés et non vaccinés, a-t-elle lancé à la tribune, avant d’ajouter : “Allez faire le siège des parlementaires, allez envahir leurs permanences pour dire que vous n’êtes pas d’accord”. 

Christophe Castaner a aussitôt écrit au président de l’Assemblée Richard Ferrand en estimant qu’il “conviendrait” de “saisir le procureur de la République de Paris, afin de vérifier la véracité des propos tenus ainsi que les éventuelles suites pénales qu’il pourrait y donner”.

(…) Franceinfo


Fdesouche sur les réseaux sociaux