Fdesouche

La Société américaine d’entomologie a annoncé, mercredi 14 juillet, qu’elle allait rebaptiser un certain nombre d’insectes dont les noms vernaculaires sont jugés racistes ou offensants, relève le New York Times. Aux Etats-Unis, on parle communément de « papillon gitan » et de « fourmi gitane ». Un nom d’autant plus péjoratif qu’il est lié au caractère envahissant de ces bestioles.

« C’est comme ça qu’ils nous voyaient. Nous mangeons et détruisons les choses autour de nous », se souvient Ethel Brooks, universitaire américaine d’origine rom et spécialiste des discriminations. Elle avait notamment milité contre l’usage de termes racistes comme « gipsy » dans le monde de la mode ou les parades sportives américaines. Elle se réjouit désormais que le monde scientifique se livre également à cette autocritique.

Le point


Fdesouche sur les réseaux sociaux