Fdesouche

Les narcodrones sont venus pour rester. La première opération, celle qui a mis au jour cette affaire, a eu lieu à Ceuta , mais maintenant une étape supplémentaire a été franchie après l’intervention d’un autre appareil à Malaga qui ressemble pratiquement à un petit avion qui a une autonomie de vol de sept heures et 4.35 mètres de large, spécialement préparé pour le passage de la drogue entre le Maroc et l’Espagne.

Publicité

Avec ce coup d’État, en outre, un complot formé par des Français d’origine marocaine installés dans la Péninsule, où ils cachaient la drogue arrivée puis l’envoyaient en France, a été démantelé.

Le coup d’État a été mené par des agents de la Police nationale , en collaboration avec la Police française, conformément à une décision d’enquête européenne du Parquet de la coopération internationale de Malaga. Le réseau était basé dans la région malaguène de l’Axarquía. L’organisation criminelle se serait livrée à l’achat d’envois de haschich et de marijuana au Maroc pour leur transport ultérieur et leur distribution sur le territoire français.

L’opération Piñas s’est conclue par l’arrestation de trois personnes en France et d’une quatrième à Almáchar (Málaga), cette dernière en vertu d’une ordonnance européenne de détention et de remise, toutes étant traduites en justice comme prétendument responsables de délits de trafic de drogue et d’appartenance. dans une organisation criminelle. Lors de la recherche d’une maison utilisée comme lieu de stockage de drogue à Almáchar, un drone professionnel d’une envergure de 4,35 mètres – d’un bout à l’autre des ailes – est intervenu, entre autres effets, avec une autonomie de sept heures. , conditionnée pour le transport de drogue entre le Maroc et l’Espagne…

Policia national

ElfarodeCeuta

Google maps Malaga Espagne


Fdesouche sur les réseaux sociaux