Fdesouche

Une femme empêchée d’allaiter son bébé de 2 mois à Disneyland Paris, au motif que cela « choquait la clientèle étrangère » et « d’autres religions » (MàJ)

Une mère de famille qui s’était assise sur un banc pour donner le sein à son bébé de deux mois, a dû arrêter à la demande d’agents du parc. Choquée, elle nous raconte. La direction, qui s’excuse, reconnaît une erreur.

Les intégristes, ils ferment les yeux et ils s’en font

Cette Australienne, c’est Laura, 33 ans, qui vit à Paris. Contactée, elle nous explique que sa fille de neuf semaines s’est mise à pleurer. En attendant que son mari et sa fille de cinq ans finissent une attraction, elle décide de trouver un endroit pour allaiter. Malgré la jauge réduite, « il y avait beaucoup de monde. Quand j’ai trouvé ce banc, j’étais contente », détaille Laura.

Après avoir allaité une dizaine de minutes, des agents de sécurité approchent et lui demandent de se couvrir. « On ne voyait pas grand-chose… Ils m’ont dit que si je ne voulais pas, je devais aller ailleurs. Qu’il y avait des gens d’autres cultures et d’autres religions qui peuvent me voir », se remémore-t-elle plus calmement ce mardi. Samedi dernier, face aux agents de Disney, un peu choquée, elle a eu du mal à trouver ses mots : « Mon français n’est pas encore parfait ».

Le Parisien

C’est à cet instant que Marie, l’internaute de Twitter, – par ailleurs psychiatre de profession – assiste à la scène. «Les agents de sécurité lui répétaient en boucle que ce n’était pas autorisé par le règlement, en comparant cela au port du masque obligatoire. Cela n’a rien à voir, ça m’a énervé!», confie-t-elle au Parisien.

Le Figaro



Fdesouche sur les réseaux sociaux