Fdesouche

01/07/2021

Tout en reconnaissant leurs “histoires” de vie “compliquées”, le tribunal a prononcé les peines les plus lourdes à l’encontre de deux hommes, Mohamed S. – parfois surnommé “Le Chat” pour son agilité, un pseudonyme qu’il conteste – et Abdelazim G. : six ans ferme et 20.000 euros d’amende. Le premier avait admis deux vols et a été condamné pour cinq, le second, qui en avait reconnu cinq, pour sept. Ils ont été reconnus coupables de “vols en réunion” et “association de malfaiteurs”, le premier aussi de “détention d’arme”, un pistolet ayant été retrouvé dans sa voiture

Publicité

Les sept hommes avaient un casier judiciaire lesté de 9 à 30 condamnations. Ces amis, originaires du XVIIIe arrondissement, avaient d’abord nié avant de reconnaître une partie des faits. Au procès, ils ont affirmé n’avoir tiré de la revente que quelques dizaines de milliers d’euros, dépensés en voiture, voyages, boîte de nuit… Le tribunal est resté globalement en-deçà des réquisitions, qui allaient de 18 mois avec sursis à six ans d’emprisonnement et 100.000 euros d’amende. Aucune victime n’était présente au procès, seul l’homme d’affaires saoudien s’étant porté partie civile. Les prévenus devront lui verser 4.000 euros en préjudice moral et frais de justice.

Paris Match


23/06/2021

Quel est le point commun entre le footballeur Thiago Silva, le présentateur Patrick Sébastien ou encore le rappeur Booba ? Toutes ces personnalités pourraient avoir été la cible d’une seule et même équipe de cambrioleurs, dont le procès s’ouvre ce mercredi à Paris. Sept hommes et une femme, âgés de 27 à 31 ans, comparaissent jusqu’au 30 juin pour « vols en réunion » et « association de malfaiteurs ».

[…]

Pour l’accusation, deux hommes sont au centre de cette série de cambriolages, tous commis en passant par une fenêtre et en l’absence des habitants : Mohamed S., surnommé “Jet Li” ou “Le Chat” (un pseudonyme qu’il conteste), décrit comme un “grimpeur agile”, et Abdelazim G. portant le sobriquet de “Bidou”.

Aujourd’hui âgés de 27 à 31 ans, sept prévenus, qui pour la plupart n’avaient pas de source officielle de revenus et un casier très chargé, comparaissent jusqu’au 30 juin pour “vols en réunion” et “association de malfaiteurs”.

[…]

20 Minutes / Bien Public


Fdesouche sur les réseaux sociaux