Fdesouche

24/06/2021

Les deux auteures présumées de l’accident mortel de trottinette du 14 juin dernier à Paris – voie Georges-Pompidou, au niveau du pont au Change, le long de l’île de la Cité – ont été interpellées ce jeudi matin à leur domicile respectif à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) et Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). Elles ont été placées en garde à vue au STJA (service de traitement judiciaire des accidents de la préfecture de police).

Elles sont auditionnées en ce moment et des perquisitions sont réalisées à leur domicile. Selon une source proche du dossier, les deux jeunes femmes seraient infirmières et âgées d’environ 25 ans. Actuellement en garde à vue, « elles pourraient y rester 48 heures avant d’être présentées au magistrat » affirme une source proche du dossier.

Elles pourraient avoir à répondre d’homicide involontaire par véhicule terrestre à moteur aggravé par le délit de fuite. Les deux femmes sont soupçonnées d’avoir renversé mortellement Miriam, 31 ans, alors que celle-ci marchait avec une amie au cœur de Paris. Selon les premiers éléments, il semblerait que le soi du drame qu’elles étaient ivres.

Le Parisien


20/06/2021

Un appel à témoins lancé

Les enquêteurs demandent aux éventuels promeneurs du quartier, témoins, de se manifester, en contactant les enquêteurs du STJA, disponibles 24 heures su 24 au 01.44.08.62.70. Les images de vidéosurveillance pourraient aussi donner des éléments de réponse… « Il y avait du monde sur les quais ce jour-là », espère un proche du dossier.

La jeune femme a fait don de ses organes

Originaire de la région de Capalbio, en Toscane, Miriam avait quitté l’Italie pour s’installer à Paris, à Saint-Germain-des-Prés (VIe) et travaillait dans un petit restaurant italien du quartier, rue Grégoire de Tours (VIe), en tant que serveuse responsable.

Elle s’est éteinte mercredi, à 4 heures du matin au service réanimation de la Pitié-Salpêtrière (XIIIe). La famille a fait don de ses organes, selon le souhait de Miriam. « Son dernier geste d’amour », résume un proche.

Le Parisien

Miriam Segato vivait à Paris, la ville de ses rêves


19/06/2021

Cette jeune femme de 31 ans, originaire d’Italie, s’est éteinte mercredi 16 juin après avoir été renversée dans une zone piétonne. Les deux passagères de la trottinette ont pris la fuite.

[…]

Ce soir-là, Miriam sort d’un restaurant italien du 6e arrondissement dans lequel elle est responsable. Elle part alors rejoindre une collègue et son petit ami sur les quais de Seine au niveau de la voie piétonne Georges Pompidou, non loin du pont au Change. Aux alentours de 00h40, alors qu’ils marchent, une trottinette électrique sur laquelle se trouvent deux femmes percute de plein fouet Miriam. Le choc est si violent qu’elle est victime d’une crise cardiaque et d’un grave traumatisme crânien. Dans le coma, elle décédera deux jours plus tard, le 16 juin. Les deux passagères de la trottinette ont quant à elles pris la fuite. Comble de l’horreur, quand Miriam était au sol, certains passants en ont profité pour lui voler des affaires.

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux