Fdesouche
La rédaction d'Europe1 a peur des rapprochements avec CNews

L’inquiétude monte. Dans une tribune publiée sur le site du Monde ce jeudi 17 juin, la rédaction des journalistes d’Europe 1 exprime ses craintes face aux rapprochements entamés entre leur station de radio, propriété du groupe Lagardère dont Vincent Bolloré est le premier actionnaire via Vivendi, et la chaîne de télé CNews.

“Plus que jamais, dans ce climat de crispation, les médias ont la responsabilité de décrypter cette époque, démêler le vrai du faux, créer du lien social et de savoir faire dialoguer les uns et les autres dans le respect du pluralisme. Une mission qu’a toujours su faire vivre Europe 1, depuis sa création”, rappellent les journalistes dans leur texte.

L’arrivée de nouvelles personnalités clivantes, comme le rédacteur en chef de Valeurs Actuelles Louis de Raguenel, ou le départ de certaines figures d’Europe1 (Pascale Clark, Anne Roumanoff et Matthieu Belliard…) ne leur laisse rien présager de bon.

D’après Le Point, la star de CNews Sonia Mabrouk, déjà chargée de l’interview politique de 8h15, est pressentie pour animer “Le grand rendez-vous” à la place de Michaël Darmon. Laurence Ferrari, à la tête de “Punchline” entre 17 heures et 19 heures à la télé, doit à son tour être reçue par les dirigeants d’Europe 1 pour discuter d’une potentielle occupation, selon Le Monde.

(….)

www.huffingtonpost.fr


« A Europe 1, nous refusons de devenir un média d’opinion »

En liant son sort à CNews qui porte un « activisme politique de droite, voire parfois d’extrême droite », la radio va perdre son capital de crédibilité, dénoncent, dans une tribune au « Monde », la Société des rédacteurs et l’intersyndicale de la station.

(…) En liant son sort à une chaîne qui s’illustre à longueur de journée par un activisme politique fortement ancré à droite, voire parfois à l’extrême droite, Europe 1 va perdre ce qui lui reste de plus précieux : son capital de crédibilité auprès des auditeurs.

(…) Le Monde


Fdesouche sur les réseaux sociaux