Fdesouche

Macron giflé à Tain-l’Hermitage (26) : « Quand j’ai vu son regard sympathique et menteur, j’étais rempli de dégoût », explique Damien Tarel (MàJ : Son avocate : « il a un manifeste communiste, il a plein de textes différents »)

11/06/2021

Avocate de la défense souligne que « (…) s’il y a bien un exemplaire de Mein Kampf chez Mr Vincent Champion (le second suspect, blanchi dans l’affaire de la gifle, mais poursuivi pour possession d’arme illégale), pas chez mon client, la bibliothèque est énorme, il y a un manifeste communiste, il y a plein de textes différents » « Il faut lire le dossier jusqu’au bout! »


10/06/21

Le tribunal a prononcé une peine d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt.
Dans ce cas, à l’issue de l’audience, vous serez immédiatement conduit en détention. Et l’aménagement de votre peine ne pourra se faire qu’en cours d’exécution de la peine.

JPlouton-Avocat

Selon Le Dauphiné Libéré, le prévenu a également affirmé que « Emmanuel Macron représente la déchéance de notre pays », et qu’il n’avait pas aimé que le président aille vers lui dans une « démarche élective ».

Actu.fr

09/06/21

Lors de son audition, le mis en cause “reconnaît avoir porté un coup au chef de l’État et avoir prononcé des paroles dénonçant la politique. Il explique être proche de la mouvance des gilets jaunes et avoir des convictions politiques traditionnelles de droite ou d’ultra droite sans être membre d’aucun parti ni militantisme exprimé”, poursuit le communiqué. Par ailleurs, l’homme “soutient avoir agi d’instinct et sans réfléchir“, “pour exprimer son mécontentement”, explique le procureur.

Pour ce qui est de l’autre homme interpellé et placé en garde à vue, Arthur C., son “implication ne peut être retenue concernant les faits commis à l’encontre de Monsieur le Président de la République”.

Il va toutefois “se voir délivrer une convocation en justice pour la fin du second semestre 2022 pour répondre des infractions en lien avec les armes détenues illégalement.” (A la suite de la perquisition)

[…]

LCI



Les perquisitions au domicile du second suspect, Arthur C., ont permis de retrouver un exemplaire de Mein Kampf, le journal écrit par Adolph Hitler, indique une source proche du dossier au Parisien. Une arme longue a été également été saisise -une carabine- mais elle est détenue légalement, avec un permis.

Des armes de reproduction avaient quant à elle été retrouvées chez le principal suspect (Damien T.), comme nous le révélions ce mercredi matin, mais également de nombreux livres de jeu de rôles, de simulations de combats, des ouvrages sur le Moyen Âge et même un drapeau soviétique.

En l’état, on ignore encore précisément la nature des motivations de Damien T. Pour l’instant, selon nos informations, l’homme n’explique pas vraiment son geste en garde à vue, pas plus qu’il n’émet une quelconque revendication précise. Une source proche du dossier évoque une espèce de « bouillie idéologique ».

Le Parisien


08/06/21


Emmanuel Macron giflé : les deux hommes interpellés graviteraient dans la mouvance «gilets jaunes»

(….) Damien T., auteur présumé de l’agression du président de la République, et Arthur C. ont été interpellés par les gendarmes du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) de Valence.

(…) Ils sont présentés, de source informée, comme des «gilets jaunes». On les soupçonne d’avoir participé à un rassemblement non déclaré qui a eu lieu plus tôt. Une manifestation de 25 personnes à Valence vers midi qui réunissaient des agriculteurs, des gilets jaunes et des militants d’ultra-gauche. Ces manifestants ont été repoussés et sont partis vers Tain-l’Hermitage, là ou a eu lieu l’agression. Toutes les personnes présentes dans le périmètre du président de la République au moment de la gifle avaient été fouillées avant d’avoir accès la zone.

Le Figaro


Un homme a giflé le président de la République à Tain-l’Hermitage. Il a été interpellé et placé en garde à vue par les gendarmes.

Le Dauphine


Fdesouche sur les réseaux sociaux