Fdesouche

Le président du Guatemala estime que la décision de Joe Biden de réunir les familles de migrants séparées, en incitant des migrants illégaux à rejoindre leurs familles aux États-Unis, a contribué à déclencher la crise frontalière actuelle.

S’exprimant sur Fox News mercredi, Alejandro Giammattei a également déclaré qu’il avait proposé une solution à la vice-présidente Kamala Harris en exhortant les États-Unis à collaborer avec le Guatemala pour poursuivre les passeurs de clandestins.

Alejandro Giammattei : “Ils ont dit qu’ils allaient soutenir le regroupement familial (…) Alors les passeurs sont venus et ont emmené les enfants et les adolescents aux États-Unis (…) Et la frontière s’est remplie. Pas seulement avec des migrants du Guatemala, mais avec beaucoup d’autres gens (…) C’est pourquoi nous avons suggéré que le message soit clair.”

Le nombre de passages de la frontière par des migrants a augmenté de 674 % en mai 2021 par rapport au même mois de l’année précédente.

Le coup de gueule du président du Guatemala est intervenu après que le président Biden a signé un décret en février établissant la Family Reunification Task Force pour réunir les mineurs non accompagnés séparés de leurs familles et détenus sous l’administration Trump.

(…) Daily Mail

En lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux