Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Deux Turcs d’une trentaine d’années ont donné, plusieurs heures durant, du fil à retordre aux policiers du commissariat de Mantes-la-Jolie.

Jeudi matin, ces deux hommes se présentent au commissariat, pieds nus, en hurlant dans leur langue maternelle. Les deux hommes, qui vivent aux Pays-Bas, expliquent s’être rendus à Marbella, un haut lieu du trafic de drogue en Espagne, pour « faire la fête » quelques jours. Mais ils sont tombés en panne sur le chemin du retour et ont fait appel à des « amis » de Mantes-la-Jolie.

De retour en France, ces derniers les ont conduits dans un appartement où ils sont restés confinés toute une nuit. Sur place, ils ont été menacés, déshabillés et ont subi des simulacres de viol. Ils ont finalement réussi à s’enfuir au petit matin. En audition, ils expliquent que leurs amis avaient perdu 60 000 euros dans un investissement et qu’ils leur demandaient de rembourser.

Sans plainte, les policiers, en accord avec le parquet, s’apprêtent alors à les remettre en liberté. Sauf que les deux hommes ne veulent pas sortir. Leurs ravisseurs ont envoyé, à leur famille aux Pays-Bas, une photo du commissariat avec un message très clair : « Quand ils sortent, on les tue. » Ils refusent donc de quitter la police… qui n’a aucune raison de les garder. Les policiers sont bien ennuyés.

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux