Fdesouche
Sécurité : voisins vigilants ou milice communale, la «participation citoyenne» fait débat à Montrouge

La sécurité peut-elle relever aussi des citoyens ou doit-elle rester la mission de personnels formés ? Voilà le cœur du débat qui a vivement animé le conseil municipal de Montrouge (Hauts-de-Seine), ce jeudi soir. L’assemblée a adopté le dispositif sécuritaire appelé « Participation citoyenne », semblable à celui de « Voisins vigilants », permettant au maire Etienne Lengereau (UDI) de choisir des citoyens référents bénévoles qui se feront le relais des forces de l’ordre (police nationale et municipale).

(…)

Toujours selon le protocole, les citoyens référents choisis sur la base du « volontariat, de la disponibilité et de l’honorabilité » devront alors « alerter la police nationale et la police municipale de tout évènement suspect, ou de tout fait de nature à troubler la sécurité des personnes et des biens dont ils seraient témoins ».

De quoi faire hurler toute l’opposition de gauche à Montrouge. À commencer par Juliette Méadel (SE) qui a immédiatement qualifié ce dispositif de « milice », c’est-à-dire « d’une police composée de citoyens », « choisis selon des critères d’honorabilité soumis à l’unique appréciation d’Etienne Lengereau ». L’élue s’inquiète notamment de ce que cette milice « n’outrepasse ses droits ». Son colistier du groupe « Demain Montrouge », Goulwen Le Gall, surenchérit en parlant du retour des « milices communales du Moyen Âge » ayant un rôle de « délation ».

Le groupe « Montrouge écologique et solidaire » montre les mêmes inquiétudes. « Cette délibération s’inscrit dans une période de durcissement des politiques de sécurité qui contribuent à valoriser un climat de méfiance », fustige Aurélien Saintoul, par ailleurs candidat aux cantonales face à Etienne Lengereau.

Tout comme Joaquim Timoteo, élu (PS), qui n’hésite pas à parler, lui, de « réseau d’indics » : « Je ne crois pas qu’une commune ait à développer une culture de la sécurité, elle doit développer une culture du vivre-ensemble. »

www.leparisien.fr

(Merci à Moi)


Fdesouche sur les réseaux sociaux