Fdesouche

Un homme somalien qui avait besoin d’une cigarette a demandé à un inconnu du Norrtäljebo de lui en donner une. Lorsque l’homme a dit non parce que c’était sa dernière cigarette, le Somalien a exigé d’avoir celle qu’il fumait. L’homme a alors quitté les lieux, ce que le Somalien n’a pas pu accepter, et a répondu en poignardant la victime à plusieurs reprises, notamment dans le dos. L’homme a dû être transporté par hélicoptère en ambulance à Karolinska. Mais le tribunal de district a acquitté le Somalien de la tentative de meurtre, affirmant qu’il n’avait pas été prouvé qu’il avait l’intention de tuer la victime.

C’est vers 22 heures, le 28 octobre dernier, que l’homme de 37 ans fumait à proximité de la gare routière de Norrtälje. Il a été confronté à un homme de 22 ans qui se déplaçait dans la zone avec une bande de 7-8 autres personnes.

Après le coup de couteau, il y a eu une agitation à la gare routière et des agents de sécurité sont intervenus. Lorsqu’une patrouille de police est arrivée sur les lieux pour arrêter Hanad – le Somalien a exprimé sa haine envers la police. Une policière raconte que Hanad l’a traitée de “putain de flic”, de “chatte de flic” et qu’il voulait lui cracher dessus.

En plus de l’ambulance, un hélicoptère a également été appelé sur les lieux car le personnel médical a estimé que les coups de couteau pouvaient mettre la vie en danger s’ils pénétraient profondément. L’homme a été transporté par hélicoptère à l’hôpital Karolinska pour y être soigné.

Publicité

Le jeune homme de 22 ans, identifié comme Hanad Jama Abdirisak, a immigré en Suède en 2009 depuis Mogadiscio, la capitale de la Somalie, et vit depuis lors à Hallstavik. Il a obtenu la nationalité suédoise en 2015.

Depuis que Hanad a immigré en Suède, il a réussi à se retrouver avec 15 sections dans son casier judiciaire. Il s’agit notamment de vols qualifiés, d’infractions à la loi sur les couteaux, de l’utilisation abusive d’un document, de vols à l’étalage, d’infractions à la loi sur la radioprotection et de plusieurs infractions liées aux drogues.

Plus récemment, à la fin du mois de mars, Hanad a été accusé d’un nouveau crime – un délit de blanchiment d’argent. Il apparaît également que Hanad est au chômage en Suède et perçoit des prestations de sécurité sociale.

Le 30 décembre, le tribunal de district de Norrtälje a annoncé qu’il assouplissait la qualification pénale de l’acte de Hanad et qu’il serait condamné pour voies de fait aggravées et non pour tentative de meurtre. En effet, il n’y a pas de doute raisonnable que Hanad ait tenté de priver la victime de la vie en la poignardant. Il est également reconnu coupable de vol aggravé et d’une infraction à la législation sur les stupéfiants.

Le tribunal estime qu’une peine d’emprisonnement de trois ans est une sanction suffisante pour ces infractions. Selon la pratique actuelle, Hanad ne doit purger que les deux tiers de sa peine.

Samnytt


Fdesouche sur les réseaux sociaux