Fdesouche

C’est un butin qui trouve facilement preneur, notamment sur les sites d’occasion. Rien qu’en 2020, malgré la fermeture des crèches, la préfecture de police a dénombré 594 vols de poussettes à Paris et en petite couronne et incite à poser des antivols. Parmi les modèles les plus ciblés, Yoyo et Bugaboo. Contactés, les services de la Ville de Paris disent qu’ils « n’ont pas connaissance d’une recrudescence des vols de poussette.

 […] Paris intra-muros reste de loin le triangle des Bermudes des poussettes. Pour quelle raison ? « C’est là où il y a la plus grosse concentration de familles. Ces biens coûtent cher et se revendent très facilement sur les sites d’occasion. Les gens ne vont pas penser acheter un antivol pour protéger leur poussette alors qu’ils le font pour un vélo qui va coûter le même prix », constate une source policière. […]

Les familles du XIXe restent marquées par une cette journée de juin 2019 au cours de laquelle 17 poussettes ont disparu en une seule fois de la crèche Les p’tits Gailhard de la fondation Croix Saint-Simon face au parc des Buttes-Chaumont, rue Botzaris. Le butin : exclusivement des Yoyo. […]

Les policiers du commissariat des Ve et VIe arrondissement de Paris ont pris la mesure du phénomène en 2016 au cours d’une enquête peu commune initiée après des vols en cascade de poussettes valant entre 350 et 700 euros dans des crèches parisiennes et dans des communes voisines. À la tête de ce réseau, une femme, donneuse d’ordre et six exécutants, notamment issus de la communauté des gens du voyage, basés dans les Hauts-de-Seine et en Essonne qui, entre août 2015 et mai 2016, avaient volé pas moins de 160 poussettes.

Le Parisien


Fdesouche sur les réseaux sociaux