Fdesouche

Le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, répond aux syndicats policiers qui ont mis en cause un supposé laxisme des juges. “En phase” avec Gérald Darmanin, il déplore que certains politiques “perdent leur âme” dans la “surenchère”.

[…]

Des policiers accusent la justice, des militaires signent une tribune déplorant un risque de “guerre civile”… La rupture est-elle consommée entre ce gouvernement et les forces de sécurité?

Bien sûr que non! Mais je ne confonds pas les syndicats de policiers avec les policiers – pas plus que je ne confonds les syndicats de magistrats avec les magistrats. Quant aux militaires, on parle de retraités qui sont dans la surenchère, et de quelques officiers d’active qui restent courageusement anonymes. À cette couardise, j’oppose le courage de nos soldats, qui risquent leur vie pour combattre le terrorisme. Il faut être lucide : dans sa quête du pouvoir, l’extrême droite cherche toujours à infiltrer et à déstabiliser les institutions. […]

Éric Zemmour affirme qu’on ne protège pas les Français à cause de “ce qui est pompeusement appelé l’État de droit” ; mais de quoi parle-t‑il? L’État de droit, c’est ce qui permet à une personne multicondamnée pour provocation à la haine de continuer à pouvoir s’exprimer. C’est ce qui distingue la démocratie du totalitarisme. […]

Le JDD


Fdesouche sur les réseaux sociaux