Fdesouche
Spectacle de théâtre policiers-habitants, médiation : 200 000 euros bientôt débloqués par la Ville de Lyon pour lutter contre l'insécurité

(…) La Ville de Lyon prévoit de diviser son enveloppe globale pour plusieurs structures et associations concernant tous les arrondissements. La médiation est notamment l’un des grands thèmes défendus par les équipes de Grégory Doucet. L’agence Lyon Tranquilité Médiation ALTM pourrait ainsi recevoir 27 748 euros pour réaliser de la “médiation à proximité des établissements de nuit entre 19h et 2h par 3 médiateurs : prévention et régulation des conflits, sensibilisation des clients des établissements, objectivation des doléances”.

Publicité

La mairie a imaginé aussi proposer aux Lyonnais des permanences hebdomaires pour s’informer. L’association Médiation Lyon AMELY doit obtenir 35 200 euros pour tenir des permanences d’accès au droit et de médiation pour résoudre des conflits du quotidien, tandis que Le Mas – Mouvement d’action sociale recevra 70 426 euros pour organiser 14 permanences hebdomadaires d’accueil et d’accompagnement socio-judiciaire des personnes victimes, 5 permanences de soutien psychologique, de l’accueil en urgence des personnes victimes 7j/7 ou encore pour s’occuper de la gestion de 48 téléphones grave danger dans le cadre des violences conjugales.

Des ateliers de théâtre entre jeunes de la Duchère et policiers

Grégory Doucet espère voir le pouvoir de l’art agir. Le Lien Théâtre dans le 9e arrondissement de Lyon doit obtenir une subvention de 8826 euros pour réaliser des ateliers puis un spectacle de théâtre “mixte” (un terme qui oppose par nature ses protagonistes ndlr), mettant en scène des habitants de la Duchère et des policiers, dans le but de créer un “rapprochement” entre les forces de l’ordre et la population.
Le même Lien Théâtre recevra aussi 7000 euros pour présenter des pièces en milieu scolaire sur le thème de la prévention des conflits chez les adolescents, notamment le harcèlement, les discriminations et les violences sexistes. Des pièces qui seront jouées uniquement dans le lycée Branly et les collèges Jean-Monnet et Raoul Dufy.

Pour garantir une prévention de la récidive, la Ville de Lyon versera 3500 euros au Relais Enfants Parents qui doit permettre l’accompagnement d’enfants au parloir des prisons ainsi que l’organisation de temps festifs derrière les barreaux comme Noël ou la fête des pères.

www.lyonmag.com

Merci à Defjux69


Fdesouche sur les réseaux sociaux