Fdesouche

L’intercommunalité locale a fait installer des barbelés le long d’une aire destinée aux gens du voyage, située dans l’Ain, pour “protéger” les entreprises riveraines. Les membres de la communauté sont choqués, et une procédure judiciaire se prépare. 

Une clôture, des barbelés, et un large fossé. A hauteur de la commune de Thil, dans l’Ain, la mise en place de clôtures le long d’une aire réservée aux gens du voyage provoque l’émoi de la communauté. Ce dimanche 16 mai, un avocat annonce son intention d’intenter une procédure judiciaire contre les gestionnaires du site.

“C’est une insulte”

“Ca nous ramène aux années 40 ! C’est une insulte à ce qu’on a vécu !” A peine arrivés sur le site, les membres d’une communauté évangélique de gens du voyage remarquent la haute clôture, doublée de fils barbelés, qui sépare l’aire d’accueil de la zone d’activité toute proche. Consternés, ils évoquent le lourd passé vécu par les populations nomades de France. Jean-Claude Langrain, pasteur au sein de la communauté, en témoigne :“on a eu de la famille qui est restée dans les camps de concentrations, et ils y sont morts”. Pour lui et ses proches, l’installation donne des airs de prison à ciel ouvert à leur site d’accueil. “C’est inadmissible”, réagit un autre habitant : “ils ont mis des barbelés et une barrière. Une barrière d’accord, mais des barbelés ?!” ….

Quant à la clôture, elle a été installée à la demande d’entreprises voisines, qui ont signalés des intrusions sur leurs sites. “Elles ont demandé une clôture infranchissable, mais sur un seul côté, pour séparer l’aire de la zone industrielle. Les trois autres côtés sont ouverts sur la nature”, tempère le conseiller.

France3 Auvergne Rhône Alpes


Fdesouche sur les réseaux sociaux