Fdesouche

Écosse : des Afghans arrêtés par la police sont relâchés suite à la pression d’une foule de manifestants pro-migrants (MàJ : la Première ministre dénonce les policiers et s’en prend au Ministère de l’Intérieur)

Nicola Sturgeon, Première ministre écossaise : “Le Ministère de l’intérieur doit se poser les bonnes questions après aujourd’hui. Faire cela le jour de l’Aïd, au cœur de notre communauté musulmane, et au milieu d’une grave épidémie de Covid était incroyablement irresponsable – mais le problème encore plus profond est une politique d’asile et d’immigration épouvantable”

Publicité

Un important rassemblement à Glasgow a entraîné la libération d’Afghans arrêtés en début de journée par les services d’immigration britanniques afin d’être expulsés du pays. Une action dénoncée alors que les musulmans célèbrent l’Aïd.

La police écossaise a décidé ce 13 mai au soir de libérer les personnes arrêtées le matin même dans un quartier à forte majorité musulmane de Glasgow, après une mobilisation massive pour empêcher les services d’immigration britanniques de les expulser au milieu des célébrations de l’Aïd. Encadrés par un important dispositif policier, plus de 200 manifestants ont entouré toute la journée un fourgon des services d’immigration, scandant : «Laissez nos voisins tranquilles, laissez-les partir !»

«Afin de garantir la sécurité, la santé publique et le bien-être des personnes impliquées dans cette arrestation et dans la manifestation», la police écossaise a annoncé dans un communiqué avoir «pris la décision opérationnelle de relâcher les hommes détenus par les services d’immigration britanniques et de les rendre pour le moment à leur communauté».

(…)

Plus tôt dans la journée, la circonscription de la Premier ministre écossaise Nicola Sturgeon, députée de cette circonscription, s’était dite «profondément préoccupée par cette action du ministère de l’Intérieur, surtout aujourd’hui, au cœur d’une communauté qui célèbre l’Aïd». «Mes services mènent une enquête urgente et sont prêts à offrir toute l’aide nécessaire aux personnes détenues», avait-elle tweeté.

RT France


Fdesouche sur les réseaux sociaux