Fdesouche

Une forte majorité des forces de l’ordre voudraient porter la candidate du Rassemblement national à l’Elysée, selon des données du Cevipof que révèle l’Opinion

Marine Le Pen s’enracine chez les forces de l’ordre. C’est la petite musique qui résonne plus fortement à chaque drame impliquant l’uniforme, et qui tétanise le pouvoir. Après le meurtre du brigadier Eric Masson à Avignon, Gérald Darmanin a appelé lundi à « la non-récupération politique », alors que la présidente du RN a annoncé dimanche que l’ensemble des cadres et élus de son parti se rendraient à la manifestation policière du 19 mai. « Il y a des gens qui regardent du côté du RN », admettait Martine Monteil, ancienne patronne de la PJ, la semaine dernière sur LCI. Quand ce n’est pas Jacques Attali, ex-conseiller de François Mitterrand, qui pronostique la victoire de Marine Le Pen en 2022 parce que c’est « dans l’air du temps » : « Le fait qu’un policier ait été tué, ça l’aide ! »

www.lopinion.fr


Fdesouche sur les réseaux sociaux