Fdesouche

Une vidéo de recrutement de la CIA jugée trop « woke »

La jeune femme se dit fière d’être une «millenial cisgenre», «intersectionnelle» et issue d’une minorité ethnique… et de travailler pour la CIA.

Mais la vidéo de cette Américaine de 36 ans d’origine hispanique, diffusée pour promouvoir la diversité au sein de l’agence de renseignement américaine, a outré des conservateurs qui la jugent trop «woke», un terme en vogue qui désigne la prise de conscience des injustices notamment liées à la couleur de peau ou au genre.

Dans ce clip promotionnel posté sur YouTube, la jeune femme raconte sa réussite en utilisant un langage courant chez de jeunes Américains et des intellectuels, mais moqué par ceux qui le trouvent trop politiquement correct.

«Je suis une femme de couleur. Je suis mère. Je suis une millenial cisgenre (personne s’identifiant au sexe qui lui a été attribué à la naissance, NDLR) qui souffre de troubles anxieux», dit-elle en parcourant les couloirs de la CIA. «Je suis intersectionnelle», ajoute-t-elle, à savoir qu’elle est à la croisée de plusieurs formes de discrimination. «Mais ma vie ne se résume pas à cocher des cases (…). Je ne suis pas entrée en douce à la CIA, (…) j’y ai gagné ma place et j’ai gravi les échelons», déclare-t-elle. «J’ai souffert du syndrome de l’imposteur. Mais à 36 ans, je refuse de laisser des idées patriarcales erronées me dicter ce qu’une femme peut ou doit être».

[…]

Tribune de Genève


Fdesouche sur les réseaux sociaux