Fdesouche

La plus importante fête de la religion musulmane va commémorer, dans la soirée du 8 mai prochain, la nuit où le prophète Mahomet aurait reçu la révélation du Coran par l’archange Gabriel.

Le Conseil d’État accorder a-t-il ce mardi 4 mai après-midi une exception à la règle du couvre-feu aux musulmans pour qu’ils puissent célébrer « la nuit du destin » dans la soirée du 8 mai? 

[…]

Dans sa requête, la Grande Mosquée de Paris ne demande toutefois pas une nuit entière de prière mais une « dérogation nationale » qui donnerait la possibilité pour les musulmans qui le souhaiteraient d’aller à la mosquée pour seulement prier, pendant cinq heures, de 21 heures à 2 heures du matin car des activités caritatives et festives sont aussi prévues en temps normal. Chems-eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée précise au Figaro: « Sans réclamer la levée du couvre-feu pour toute cette nuit, j’ai proposé une exception de cinq heures, limitant l’aspect spirituel et les prières, dans le strict respect des règles sanitaires. »

Ce responsable musulman avait d’abord formulé cette demande auprès du ministre de l’intérieur, le 21 avril. Il reçut une réponse négative du gouvernement 28 avril au motif que les risques sanitaires étaient encore trop élevés pour accorder une telle dérogation. D’où son recours au Conseil d’État.

[…]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux