Fdesouche

Elle donne de la voix pour faire baisser la violence chez les jeunes de Bezons. L’association Action Jeunes’s vient de lancer une campagne sur ce thème. L’élément fort est une chanson écrite par ce collectif de mères d’élèves issues de la FCPE et interprétée par Ann. H. – Anne Hamrouni : « Si c’était dans tes yeux ».

« C’est une chanson qui s’adresse à quelqu’un qui commet des violences », explique Nadia Meziani, présidente d’Action Jeunes’s. Les paroles sont un appel à réfléchir aux conséquences de ces actes sur les personnes qui en sont victimes. « Par la musique, on s’est dit qu’on toucherait plus facilement les jeunes », ajoute-t-elle.

Ces mères de famille savent jusqu’où certains jeunes de la ville peuvent aller. « Dans nos missions FCPE, on assiste à beaucoup de conseils de discipline, avec des jeunes exclus qui se retrouvent sans établissement, déplore Nadia Meziani.

« Quand on arrive au conseil de discipline, souvent, il est trop tard », complète Elisabeth Rodrigues, trésorière d’Action Jeunes’s. Il y a deux mois, une collégienne harcelée, qui s’était rendue dans l’établissement avec un couteau, a été exclue. Après cela, elle est venue tous les jours insulter des élèves à la sortie. L’année dernière, c’est dans une école élémentaire qu’un élève a apporté un cutter. Le 7 mars dernier, une trentaine de jeunes d’Argenteuil et Bezons se sont affrontés à la batte de base-ball.

Dans bien des cas, ces mamans estiment que l’exclusion de l’établissement ne résout pas le problème mais ne fait que le déplacer.

La Gazette du Val d’Oise


Fdesouche sur les réseaux sociaux