Fdesouche

L’interdiction du voile pour les mères accompagnatrices lors des sorties scolaires, voté par le Sénat en France a provoqué une onde de choc dans l’Hexagone comme à l’étranger. De nombreuses femmes musulmanes tente de faire entendre leur voix avec un hashtag lancé sur les réseaux sociaux, écrit Le Parisien.

Ainsi, #PasToucheAMonHijab a vu le jour, souvent accompagné d’un texte personnel et d’une photo avec un motto (devise) noté au creux de sa main. Ce hashtag fait suite à un autre, #HandsOffMyHijab, lancé aux Etats-Unis en solidarité avec les musulmanes en France. Parmi les premières à utiliser leur influence sur leurs réseaux sociaux respectifs : la députée américaine Ilhan Omar, la championne d’escrime Ibtihaj Muhammad, la mannequin Rawdah Mohamed, ainsi que les journalistes Amani et Noor Tagouri.

En France, trois Strasbourgeoises prennent la parole à leur tour en interpellant l’audience française, principale concernée. Le Parisien donne ainsi la parole à Mona, Imane et Amel. «Notre objectif est clair : empêcher que des lois liberticides, discriminatoires et islamophobes soient mises en place. On veut être considérées en tant que personnes à part entière. Qu’on arrête de décider à notre place», confie Mona, interne en huitième année de médecine.   [….]

Yabiladi


Rappel qu’a ce jour, cet amendement n’est toujours pas adopté par  l’Assemblée Nationale :


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux